Saga le faiseur de rêve

Ecrivaine : Laini Taylor

Maison d’édition : Lumen

Genre : fantasy, young adult, dieux, romance et magie

Parution : le 28 mars 2017

Page du tome 1 : 515

Page du tome 2 : 505

Résumé du tome 1 :

C’est le rêve qui choisit le rêveur, et non l’inverse… Il est une ville, au centre du désert, où nul n’a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d’interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde… Pire encore, un soir d’hiver, le nom de ce lieu de légende s’évanouit en un clin d’œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s’obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère… Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?

Mon avis :

Laini Taylor est une auteur américaine de fantasy Young adult. Elle se retrouve classé à chaque nouvelle série dans la liste des bestsellers du new York. Elle a écrit « La marque des anges » en 2011, « Le faiseur de reves » en 2017 et « Lips touch » en 2014

Les éditions Lumen publient une littérature d’évasion jeunesse et jeunes adultes, dans le domaine de l’imaginaire, du thriller et de l’aventure. On peut y trouver « Les gardiens des cités perdues », « L’envol du phénix » ou « Américan Royals »

Cette duologie aurait pu être un coup de cœur car j’ai eu énormément de mal à rentrer dans l’histoire et il y a énormément de personnages, si la saga avait été plus longue cela m’aurait moins déranger je pense car j’aime découvrir de nouveaux personnages dans une grande saga mais là c’est une duologie donc j’aurai préféré moins de personnages.

Il y a beaucoup de prénoms à retenir ainsi que des noms de villes et ils sont parfois difficile heureusement que les deux personnages principaux sont Lazlo et Sarai donc des noms simple même si sarai j’avais envie de lire Sarah.

Malgré tout, l’univers est vraiment impressionnant mais faut vraiment avoir de l’imagination déjà pour penser à cet univers et nous en lisant pour le visualiser. Il faut aussi réussir à se retrouver car par moment on est perdu entre le présent, le passé et le futur, j’aurais vraiment apprécié que ce soit préciser.

On se découvre des dieux ainsi que leurs dons. Au début on ne comprend pas pourquoi ils sont dans l’histoire ainsi que leur lien mais ensuite on comprend rapidement et on s’y attache.

J’ai adoré aussi le lien entre certains personnages et même si j’en ai détesté un au début il apporte à l’histoire un vrai bon dans l’histoire.

Pour le deuxième tome, on se pose encore plus de question et je trouve que l’on a les réponses trop tardivement et du coup j’ai encore eu du mal. On en apprend beaucoup plus sur l’histoire de Lazlo, Sarai, Mésange, Rubis, Fauve et Mynia.

J’ai aimé aussi le rapprochement avec le monde des humains. Et je n’ai pas tout compris dans l’histoire du coup je suis encore perdu

Citation tome 1

« Elle cueillit une prune et la lança de toutes ses forces. Mésange poussa un cri de surprise. Ils regardèrent le fruit décrire un arc de cercle dans les airs.
– Rubis ! Qu’est-ce que tu fais ? S’écria Mésange.
– Je vais peut-être en toucher un.
– La Règle…
– La Règle ! Coupa Rubis, les yeux levés au ciel. Tu crois que les fruits ne tombent pas des arbres tout seuls ? « Tiens, une prune ! » (Elle dit mine de ramasser quelque chose pour l’examiner, puis de pencher la tête en arrière afin d’observer le ciel.) « Des gens doivent vivre là-haut ! Allons les tuer ! »

Citation tome 2

« Amezrou (Ah-may-zroo)
Quand une chose précieuse, perdue depuis longtemps et que l’on désespère de revoir, est retrouvée et restaurée, contre toute attente.
Nouveau. Pas encore d’usage courant »

Ma note : 3/5

Vous pouvez retrouver mon avis sur instagram ici : https://www.instagram.com/livres.emeline76/

N’hésitez pas à laisser un like et un commentaire 🙂

Publié par livres.emeline76

Bonjour, j’ai 23 ans, je suis passionné de lecture, mais aussi de séries et de drama coréen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :